Tuteur : comment bâtir une relation avec votre élève ?

Lorsque vous êtes un tuteur, construire une relation personnelle avec un élève est très important. Votre rôle primaire est d’aider l’enfant à faire de son mieux à l’école. Afin que cela soit réalisable, vous devrez être pour lui un ami, un tuteur, un supporteur à la fois. Lorsque vous établissez un lien personnel avec un élève, vous allez le motiver plus facilement afin qu’il puisse faire des efforts et ainsi il pourra réussir.

La communication prime

Vous devez discuter avec votre élève pour avoir une bonne compréhension de son ressenti. Généralement les élèves qui ne sont pas à l’aise académiquement, ont parfois vraiment honte de leur performance. Ce n’est que lorsqu’ils surmontent ces difficultés qu’ils regagnent confiance en eux. Apprenez à réconfortez votre élève lorsqu’il traverse un moment assez difficile et n’oubliez pas de célébrer ses réussites. Vous pouvez aussi partager vos propres expériences d’échec et la façon dont vous les avez surmontées avec lui. Faites la découverte de ses passions pour pouvoir rendre vos cours plus attrayants. Prenez par exemple les opérations mathématiques qui sont à priori très ennuyeuses. Si vous faites un problème de maths en mettant en scène des dinosaures, cela piquera l’intérêt de l’enfant qui est passionné par ces créatures.

Adaptez-vous au style de l’élève

Lorsque vous adaptez votre communication au style de l’élève, ça améliore la qualité du tutorat. Vous devez apprendre à utiliser le propre langage de l’élève. Si c’est un enfant très timide, il ne faut surtout pas l’ignorer. Il est fort probable que cet élève aimera ainsi communiquer un peu plus avec vous entre deux cours et vous posera ses questions par e-mail. En effet, quelques élèves ont du mal à poser des questions directement, même s’ils ont besoin de réponses urgente. Préférez arriver à chaque séance de bonne humeur. Votre élève se laissera alors gagner par votre enthousiasme. De la même manière, si vous vous montrez agacé ou fatigué, votre élève sera éventuellement découragé. Pour cette raison, il est préférable d’arriver toujours avec le sourire et d’amener de ce fait l’élève à s’impliquer un peu plus dans la leçon.

Soyez un guide

Vous devez vous comporter comme un guide plutôt que comme un professeur. Le rôle du tuteur est différent de celui d’un professeur. Ces derniers doivent travailler avec plusieurs enfants à la fois et doivent être des figures d’autorité qui font la transmission du savoir. Quant aux tuteurs, ils travaillent avec un seul enfant à la fois et sont plus ou moins un grand frère qu’une figure d’autorité. Donc, vous serez seul avec votre élève et vous n’aurez pas à débiter un cours. C’est mieux de laisser l’élève s’impliquer dans son apprentissage et de le guider vers ses objectifs. N’hésitez pas à lui poser beaucoup de questions. Nul besoin de faire un cours magistral à votre élève, prenez juste le temps de lui poser des questions ouvertes qui le forceront à arriver de lui-même à une conclusion. Ce sera grâce à un raisonnement que vous l’aiderez à construire.

La passion

Vous devez laisser l’élève se passionner pour le sujet qu’il doit apprendre. Si un tuteur doit soutenir un enfant pour qu’il atteigne ses objectifs, il ne doit pas hésiter à lâcher du lest. Alors que vous étudiez la Première Guerre mondiale,et que l’élève a envie de faire des recherches sur une bataille sans importance, mais spectaculaire, vous devez le laisser faire, même si cela peut prendre une séance complète. Un tuteur doit laisser la curiosité naturelle de l’enfant grandir, au lieu de vouloir le brider. Vous ne devez pas oublier que peu importe quel enthousiasme de tout enfant aide à faire des progrès.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *